Au gymnase à Berne, Louis Moilliet se lie d’amitié avec Paul Klee. Ils font souvent de la musique ensemble. Après la maturité, Louis Moilliet se rend à la colonie d’artistes de Worpswede dans le nord de l’Allemagne, avant de devenir l’élève d’Adolf Hölzel à Stuttgart. Chez lui à Berne, il fait la connaissance d’August Macke. Les deux artistes deviennent amis intimes. Macke transmet à Louis Moilliet la compréhension orphique des couleurs de Robert Delaunay: «La lumière est couleur, la couleur est lumière». Au printemps 2014, Louis Moilliet organise le célèbre voyage en Tunisie, qui deviendra un événement artistique décisif pour les trois amis Klee, Macke et Moilliet. L’épouse de Moilliet décède en mettant au monde leur premier enfant. Commence alors pour l’artiste une vie nomade: il change sans cesse de domicile et multiplie les voyages en Espagne et en Afrique du Nord. À compter de 1923, ses seules œuvres sont des aquarelles et, dans sa dernière période de création, il va encore plus loin dans l’immatérialité des couleurs en se tournant vers l’art du vitrail.

Pour de plus amples informations: www.sikart.ch